dimanche 25 avril 2010

Scuola di Santa Maria e San Gallo, degli Albanesi

Détails de la façade, calle del Piovan

Cette scuola, dont on peut encore voir la façade (1531), était située au 2762 calle Piovan près de San Maurizio. Commençons donc avec cette façade sur laquelle on peut voir des bas-reliefs représentant en bas, de gauche à droite : S. Gallo, la Vierge à l’enfant et S. Maurizio. Au-dessus, au centre, illustration du siège de Scutari avec le sultant Mehmet II et son vizir et la forteresse à l’horizon et sur la corniche les blasons Loredan, Da Lezze et l’emblème de Saint-Marc. Parenthèse à propos de Scutari : ou Shkodër ou Shkodra, ville du nord-ouest de l’Albanie qui fut sous domination vénitienne de 1396 à 1479, puis cédée par traité à l’Empire Ottoman.

Grandes lignes de l’histoire de cette scuola

Juin 1368 : un groupe d’Albanais obtient le droit de fonder une scuola dédiée à S.Gallo dans l’église de S. Severo. Puis, en novembre de la même année, le Conseil des Dix révoque ce droit. Suites à de nombreuses démarches, le Conseil des Dix leur accorde enfin en 1447 leur statut de « scuola nazionale » (à ce propos, les scuole nazionali étaient des points de rassemblement pour les nouveaux immigrants). C’est à ce moment qu’ils passent de S. Severo à S. Maurizio. Janvier 1479, signature du traité de paix avec les Turcs et par lequel la République de Venise cède Scutari. Plusieurs Albanais se réfugient à Venise.
1489 : début de la construction, à côté de l’église de S. Maurizio, du nouveau bâtiment qui accueillera la scuola.
1504 : on commande à Vittore Carpaccio une série de toiles illustrant la vie de la Vierge pour décorer la sala dell’Albergo (salle principale de la scuola). Ces toiles ont été dispersées suite à la suppression de la scuola en 1808.
1780 : Le nombre d’inscrits ayant considérablement diminué, le Conseil des Dix décide d’y installer la scuola dei Pistori (boulangers).
L’endroit a depuis été transformé en habitations privées.

Voici quelques-unes des toiles du cycle dédié à la Vierge de Carpaccio:

Natività della Vergine, Bergamo, Accademia Carrara

Presentazione della vergine al Tempio, Milan, Pinacoteca di Brera

Miracolo della verga fiorita (o Sposalizio della Vergine), Milan, Pinacoteca di Brera

Annunciazione , Venezia, Ca' d'Oro


Pour en savoir plus:
Pour voir photos de l'intérieur revisité par le designer Flavio Albanese (ça ne s'invente pas...):
Living in Venice d'Elisabeth Vedrenne, p.58-63 et L'art de vivre à Venise de Frédéric Vitoux, p.166-169.

5 commentaires:

  1. Ah! super Anna Livia: vous avez vu ma traduction des peintures est peut-être un peu différente d'après le site trouvé.
    Je vais continuer mes recherches avec vos infos pour affiner la chose. Ce sera pour ce soir, je pars travailler.
    Bonne journée. Je pense bien à vous...et à votre destination.

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de voir les intérieurs... L'argent et le talent permet beaucoup de choses, n'est ce pas?
    C'est class!
    J'aime bien la phrase:
    -"...couple de stylistes amoureux de week-end vénitiens."

    RépondreSupprimer
  3. Martine: pour le titre, c'est mon erreur que je vais tout de suite corriger!! J'ai lu quelque part que le designer travaillait actuellement à la restauration du palazzo van Axel à Cannaregio, mais je n'en sais pas plus... Il a été vendu il y a quelques années.
    Bonne journée!

    RépondreSupprimer
  4. Great post! It's a shame that those wonderful paintings have been separated from each other.

    RépondreSupprimer
  5. Fascinating! Thanks for posting this. Adam Yamey, author of "Albania on my Mind"

    RépondreSupprimer