dimanche 25 novembre 2012

À venir

À noter sur vos calendriers:

Dimanche 9 décembre, l'émission Ville-monde portera sur Venise!

Voici le programme annoncé sur la page de l'émission:

Un documentaire de Laure Adler
Réalisation : Anne Franchini
Prise de son et mixage : Philippe Bredin

Venise est une ville où l’on vient pour célébrer l’amour, ou pour venir mourir d’amour. Venise c’est une ville où l’on peut marcher la nuit sans jamais avoir peur. Venise c’est une ville que l’on sait ne jamais pouvoir connaître, même si on y va comme en pèlerinage, au moins une fois par an comme pour conjurer le temps... Alors comment rendre compte de ce sentiment d’errance, de non appartenance, qui nous saisit des que l’on commence à dériver dans Venise?
L’art de la dérive donc, la volonté de la « perdition », pour mieux capter les sons avec comme guides des livres dans la poche et des rencontres avec des excentriques qui vivent cachés dans Venise comme s’ils savaient que c’était le gage du bonheur. Mille et une Venezia donc, à chacun « sa Venise », la première est empreinte de nostalgie, « Venise la perdition », la seconde du souvenir de tous ses fous ou jugés tels qui ont été enfermés à Venise, « Venise l’exclusion ».


Première partie : « La ville perdition »

Avec :
Donna Leon, écrivain
Gabrielle Gamberini, traductrice de l'italien, directrice adjointe de l'Alliance française à Venise
Henri Gaudin, architecte
Claude Dourguin, écrivain
Fiora Gandolfi, journaliste, écrivain et artiste
Enrico Betinello, directeur du théâtre contemporain de Venise
Ricardo Guaraldi, luthier
Olivier Lexa, créateur du « Venetian Centre for Baroque Music », musicologue et écrivain

Extraits : « Mort à Venise » (1971) de Luchino Visconti
Archives : Hugo Pratt

Dimanche prochain, 16 décembre, Ville-Monde Venise, seconde partie : « La ville exclusion »

Un documentaire de Laure Adler
Réalisation : Anne Franchini
Prise de son et mixage : Philippe Bredin

Venise est une ville où l’on vient pour célébrer l’amour, ou pour venir mourir d’amour. Venise c’est une ville où l’on peut marcher la nuit sans jamais avoir peur. Venise c’est une ville que l’on sait ne jamais pouvoir connaître, même si on y va comme en pèlerinage, au moins une fois par an comme pour conjurer le temps... Alors comment rendre compte de ce sentiment d’errance, de non appartenance, qui nous saisit des que l’on commence à dériver dans Venise?

L’art de la dérive donc, la volonté de la « perdition », pour mieux capter les sons avec comme guides des livres dans la poche et des rencontres avec des excentriques qui vivent cachés dans Venise comme s’ils savaient que c’était le gage du bonheur. Mille et une Venezia donc, à chacun « sa Venise », la première est empreinte de nostalgie, « Venise la perdition », la seconde du souvenir de tous ses fous ou jugés tels qui ont été enfermés à Venise, « Venise l’exclusion ».

Après « La ville perdition » dimanche dernier
Seconde partie « La ville exclusion »

Avec :
Henri Gaudin, architecte
Marie Brandolini, créatrice de collection de verres de Murano
Luigi Armiato, responsable des archives de la Fondation San Servolo
Don Natalino, prêtre
Fiora Gandolfi, journaliste, écrivain et artiste
Olivier Lexa, créateur du « Venetian Centre for Baroque Music », musicologue et écrivain
Donna Leon, écrivain

Extraits :
« Othello » d’Orson Welles
« San Clemente » de Raymond Depardon

Il semble que le weekend sera consacré à Venise. À écouter également:

http://www.franceculture.fr/emission-movimento-movimento-special-venise-2012-12-08
http://www.franceculture.fr/emission-une-vie-une-oeuvre-giacomo-casanova-2012-12-08
http://www.franceculture.fr/emission-fictions-droles-de-drames-les-papiers-d%E2%80%99aspern-de-henry-james-2012-12-08

Voici le programme complet:
http://www.franceculture.fr/blog-au-fil-des-ondes-2012-11-21-a-ecouter-du-8-au-14-decembre-week-end-a-venise-de-vancouver-aux-il 

jeudi 22 novembre 2012

Devinette


Il y a longtemps que je ne vous avais pas proposé de petite devinette... 
Pouvez-vous me dire où on peut voir ce lion ailé?
Je vous laisse quelques jours pour y penser.
En attendant je vous souhaite une bonne fin de semaine! 

Samedi 24 novembre: un petit indice... Je me promenais dans
un jardin quand j'ai aperçu ce détail... 




*** Bravo à Stéphanie et à Sophie qui ont trouvé l'endroit. 
J'attends encore un peu avant de mettre la réponse...***

Solution:

Sur le toit de la Zecca. 

dimanche 11 novembre 2012

Par où aller?



J'ai ma préférence... vers le large!
Je vous souhaite une belle semaine!

vendredi 9 novembre 2012

Coup de gueule



Ça ne m'arrive pas souvent, mais là je dois avouer que je ne suis pas contente du tout. J’ai découvert avec stupéfaction qu’une journaliste du Figaro Madame avait utilisé sans demander d’autorisation une de mes photos pour son article Venise loin des touristes, et ce malgré la mention que toutes les photos qui figurent dans ma galerie ne sont pas libres de droits. J’ai tout de suite envoyé une lettre de plainte à ce journal, lettre qui est restée sans réponse aucune. J’ai donc décidé de dénoncer publiquement ce geste malhonnête et je suis franchement étonnée qu’une telle revue cautionne ce genre de comportement. Pour votre information Mme Breton, il ne suffit pas de mettre le nom et © pour utiliser une photo trouvée sur internet, surtout lorsqu'il est écrit "Réutilisation de photos: Tous droits réservés". On écrit à l'auteur et on demande l'autorisation d'utiliser la photo en question. C'est la moindre des choses après tout!